13/09/2022
GFME, les espoirs
Page accueil
Suite
Un grand espoir en neuro-oncologie, la melatonine


 

Hormonothérapie

La mélatonine
(N-acéthyl-5-méthoxytryptamine). Depuis toujours aux Etats-Unis, les patients atteints de tumeurs du cerveau prennent de la Melatonine.
Les besoins journaliers sont de 3mg/jour. La Mélatonine est une hormone dérivée de dégradation de la Sérotonine (hormone sécrétée dans le tissu cérébral et ayant une action vasoconstrictive et antidiurétique) mais aussi produite par l'épiphyse du cerveau et jouant un rôle dans la reproduction. Sa découverte est récente (1958). La production de Mélatonine croit jusqu'à l'adolescence puis ralentit et s'arrête presque complètement à 45 ans. Ses effets contre le vieillissement sont à l'étude.
La Mélatonine se prend 1/2 h avant le coucher. A faible dose on ne connaît pas d'effets secondaires.
On peut se la procurer facilement par correspondance sous la forme de comprimés dosés à 3 mg pour 25 euros les 60 gélules. En pharmacie MELA-SOMMEIL disponible sans ordonnance contient 1,85 mg de melatonine.

Une bonne adresse qui déborde de présentations de melatonine
Vous pouvez commander par correspondance des comprimés dosés à 3mg sur le site :
http://www.BioVea-France.com

La science soupçonne depuis un bon moment déjà que la mélatonine, une hormone produite par le cerveau la nuit et qui favorise le sommeil, puisse être à même de freiner la croissance des tumeurs cancéreuses, mais sans vraiment comprendre pourquoi. Des chercheurs américains viennent peut-être de percer le mystère. Ces derniers affirment que la mélatonine empêche les tumeurs d'absorber l'acide linoléique, une substance dont elles ont absolument besoin pour grossir. Ainsi, chez des souris exposées à une lumière constante, les tumeurs humaines de cancer du sein qu'elles portaient ont connu une croissance sept fois plus rapide que la normale. Mais si de la mélatonine leur était injectée, la croissance des tumeurs chutait de 70 %. Les chercheurs croient que cette découverte pourrait expliquer pourquoi les gens qui travaillent la nuit sont plus à risques de souffrir de divers types de cancer1.

Plus de 40 études en laboratoire ont jusqu'ici été réalisées sur les effets anticancer de la mélatonine, mais des études cliniques sont maintenant en cours pour vérifier si les suppléments de mélatonine, qui sont en vente libre aux États-Unis, mais pas au Canada, sont réellement utiles dans la lutte contre le cancer.

Ce sont des chinois qui ont étudié l'effet de la melatonine sur les tumeurs de cerveau.

La mélatonine, hormone du sommeil, inhibe la progression maligne du glioblastome en régulant miR-16-5p/PIM1


Auteurs : Zhaoxian Yan 1Xin Zhang 2Lin Hua 2Lifa Huang 2

1-Premier Collège de médecine clinique de l'Université de médecine chinoise du Zhejiang, Hangzhou, Chine.
2-Département de neurochirurgie, Premier hôpital affilié à l'Université de médecine chinoise du Zhejiang, Hangzhou, Chine.

Actualité 740 du 08 avril 2022

Résumé : 
La mélatonine (MT) est une hormone pinéale à potentiel antinéoplasique.
 Cette étude vise à explorer le potentiel thérapeutique et le mécanisme de la MT sur le glioblastome (GBM).

Méthodes : 
Une lignée cellulaire de glioblastome GBM humaine, LN229, a été utilisée pour évaluer la fonction de la melatonine MT. La viabilité cellulaire, l'apoptose et la migration ont été détectées par CCK-8, cytométrie en flux et dosages transwell, respectivement. L'expression de l'ARNm et des protéines de gènes spécifiques a été mesurée respectivement par qRT-PCR et western blot. La relation de régulation entre miR-16-5p et PIM1 a été validée par le dosage du gène rapporteur double luciférase. Un modèle de xénogreffe de souris a été établi pour prouver l'effet anti-tumoral et les mécanismes associés de la MT in vivo.

Résultats : 
La melatonine MT a inhibé la viabilité et la migration, et a favorisé l'apoptose des cellules LN229 de manière dose-dépendante. MiR-16-5p a été régulé positivement de manière dose-dépendante par MT dans les cellules LN229, ce qui a régulé négativement sa cible PIM1. L'inhibiteur de MiR-16-5p a éliminé l'effet antitumoral de la melatonine MT dans les cellules LN229, tandis que le si-PIM1 a inversé l'effet de l'inhibiteur de miR-16-5p dans les cellules traitées à la melatonine MT. La melatonine MT a inhibé la croissance tumorale in vivo et la régulation négative de PIM1 induite par la MT a été inversée par l'inhibition de miR-16-5p dans les tissus tumoraux.

Conclusions : 
La melatonine MT inhibe la progression maligne du glioblastome GBM en régulant le PIM1 médié par miR-16-5p.

Mots clés : Glioblastome ; mélatonine; PIM1 ; expériences in vivo; progression maligne; microARN-16-5p.

 

Qu'est-ce que la melatonine

  • Mélatonine ordinaire. Prendre de 1 mg à 5 mg de 30 minutes à 1 heure avant le coucher.
    Ce traitement n’est efficace que si l’insomnie est liée à un faible taux de mélatonine.
    Le dosage optimal n’est pas établi, car il a varié beaucoup au cours des études.

A titre personnel pour favoriser mon endormissement je prends MELA-SOMMEIL 1 gélule contient 1,85 g de melatonine 30 gélules dans la boîte pour un coût de 8 euros.

Vocabulaire :
miR-16-5p c'est un micro ARN-16

 

 


Page accueil