13/12/2017
GFME, maladie
Accueil
Suite
Gliomes malins et glioblastomes chez les personnes âgées

Le traitement du glioblastome chez les personnes âgées
Pendant des décennies, la résection neurochirurgicale et la radiothérapie postopératoire ont été les traitements de référence pour les malades avec glioblastome, la plupart des chimiothérapies n’ayant montré que peu ou pas d’activité, en dehors des nitrosourées. Un immense progrès est venu du Temodal (temozolomide) qui s’est montré actif dans le glioblastome récemment diagnostiqué avec une augmentation de survie médiane passant  de 12,1 mois à 14,6 mois et un taux de la survie à 2 ans passant de 10% à 26% par le simple ajout de Temodal journalier à la radiothérapie de 60 grays en 30 séances. Cependant, l'inclusion dans ce traitement standard a été limitée aux malades de moins de 70 ans. Aujourd’hui, la radiothérapie seule est donc encore le niveau de soin pour les personnes âgées. L’avantage de la radiothérapie a été confirmé dans un petit essai contre le meilleur soin positif avec une survie médiane de 29 semaines pour la radiothérapie seule contre 16,9 semaines pour le soin positif. Un essai européen randomisé présenté à l’ASCO 2010 par Malmstorm sur 342patients comparant la radiothérapie conventionnelle de 60 grays en 30 séances sur 6 semaines à la radiothérapie courte et moins intense de 34 grays en 10 séances sur 2 semaines, et également à la chimiothérapie de Temodal seule 150-200 mg/m2, 6 cycles, a donné les mêmes résultats de survie moyenne pour les trois traitements. Une nouvelle radiothérapie courte de 40 grays en 15 séances sur 3 semaines, avec Temodal journalier contre la même radiothérapie courte, sans Temodal, suivies toutes deux par Temodal 5/28 à 150-200 mg/m2,  est actuellement évaluée dans un essai NCIC-EORTC 26062 randomisé pour savoir si la radio-chimiothérapie donne un avantage de survie par rapport à la radiothérapie seule. Une étude effectuée par un groupe nordique a trouvé une efficacité équivalente entre la radiothérapie longue de 6 semaines et la radiothérapie courte sur 3 semaines.

Résumé
Le traitement optimal reste à définir pour les personnes âgées de plus de 70 ans exclus du traitement standard de radio-chimiothérapie avec Temodal et Temodal adjuvant 6 cycles.
L'âge n'est pas le seul élément à prendre en compte mais aussi
-la santé du patient, le KPS
-la volonté du patient
-son statut de méthylation de MGMT car dans cette population, les 2/3 des patients contre 1/2 pour les moins de 70 ans, ont MGMT méthylé et peuvent tirer bénéfice du Temodal
Plusieurs traitements
1-Chirurgie, biopsie ou rien
2-Radio-chimiothérapie longue, 6 semaines de 60 Gy avec Temodal et 6 cycles de Temodal adjuvant
3-Radiothérapie seule sans Temodal et Temodal adjuvant
4-Radio-chimiothérapie courte de 40 Gy en 15 séances sur 3 semaines avec Temodal
5-Radiothérapie courte de 40 Gy en 15 séances sur 3 semaines sans Temodal
6-Temodal seul sans radiothérapie
7-Aucun traitement
La survie sans traitement est de 4-6 mois
La survie avec Temodal seul varie selon le KPS, de 6 mois à 1 an
La survie avec radio-chimiothérapie courte et Temodal (en essai) 15 mois
La survie avec radiothérapie courte sans Temodal 1 an
La survie avec radio-chimiothérapie longue avec Temodal
La survie avec radiothérapie longue sans Temodal 11,3 mois

Université caroline du Nord
American Journal of Clinical Oncology:
Juin 2010 - Volume 33 - Issue 3 - pp 265-270
Comparaison de trois traitements, chimiothérapie longue, radiothérapie seule ou radio-chimiothérapie longue
31 patients, moyenne 76 ans, 13 ont suivi la chimiothérapie, survie de 8,4 semaines, 4 ont suivi la radiothérapie longue, survie de 28,2 semaines, et 14 la radio-chimiothérapie, survie de 50,5 semaines.
Alberta Canada, mai 2004
Pubmed
Comparaison sur 100 patients, plus de 60 ans, de la radiothérapie longue de 60 grays en 30 fractions sur 6 semaines, contre une radiothérapie courte de 40 grays en 15 fractions sur 3 semaines.
Survie de 5,1 mois pour la radiothérapie longue contre 5,6 mois pour la radiothérapie courte.

2010 Asco essai LBA2002 EORTC Malmstorm
Comparaison de la radiothérapie longue de 60 Gy à la radiothérapie courte de 40 Gy et le Temodal seul 6 cycles.
342 patients de plus de 60 ans, âge médian de 70 ans, 51 patients sont dirigés vers la radiothérapie courte et Temodal, et 341 tirés au sort, entre radiothérapie longue de 6 semaines, 60 gy, radiothérapie courte de 40 grays ou Temodal 6 cycles.
C'est le Temodal seul qui l'emporte avec 8 mois de survie, suivi de la radiothérapie courte, 7,5 mois et dernier, et dernier, la radiothérapie longue de 6 mois.
Temodal (Temozolomide) chez les malades assez âgés avec glioblastome récemment diagnostiqué et indice de karnofsky pauvre, <70, essai de phase II de l'ANOCEF
GFME 30/09/2011 n° 360
Journal of Clinical Oncology (journal d'oncologie clinique) août 2011, volume 29, page 3050
Article original 
Auteurs : Gállego Pérez-Larraya J, Ducray F, Pr.Chinot Olivier, Catry-Thomas je, Pr. Taillandier Luc, Guillamo J, Campello C, Monjour, Cartalat-Carel S, Maryline Barrié, Huchet, Beauchesne P, M Matta, K Mokhtari, ML Tanguy, Pr. Honnorat Jérome, Pr. Delattre Jean-Yves, groupe Hospitalier La Pitié-Salpêtrière, 47 Bboulevard de l'Hôpital, 75013 Paris, France. 
70 malades, de plus de 70 ans, âge médian 77 ans, avec glioblastome GBM récemment diagnostiqués et indice Karnofsky postopératoire (KPS) inférieur à 70 ( 70 - peut assurer ses soins, mais incapable d'exécuter une activité normale ou de faire un travail actif, 60 - dépendance occasionnelle, exige l'assistance occasionnelle mais est capable d'assurer la plupart de ses propres besoins). Essai non randomisé (pas de tirage au sort) de phase II. La radiothérapie n'a pas été administrée., le traitement a consisté seulement en 150 à 200mg/m2 de Temodal (temozolomide) 5/28 jours jusqu'à progression de la maladie. La radiothérapie n'a pas été administrée. La survie totale médiane était de 25 semaines, ce qui se compare favorablement avec une survie de 12 à 16 semaines espérées sans traitement. 31 tumeurs ont été évaluées pour la méthylation du promoteur de MGMT. La méthylation du promoteur a entrainé une survie totale plus longue de 31 semaines contre 19 semaines chez les patients avec MGMT non méthylé.
Pubmed : 21709196
Une étude pilote de radio-chimiothérapie de Temodal courte
Département de Neurochirurgie, Kurume Université École de Médecine, 67 Asahi-machi, Kurume, Fukuoka, 830-0011, Japon
Évaluation de la sécurité et l'efficacité de radio-chimiothérapie courte avec Temodal.
26 patients adultes, 39-79 ans,
nouvellement diagnostiqués ont reçu une radiothérapie courte de 45 Gy en 15 fractions sur trois semaines avec Temodal concomitant à 75 mg/m(2)/jour. Après 28 jours, le Temodal a été administré à 150-200 mg/m(2)/jour, 5/28 jours pendant 12 cycles ou jusqu'à progression ou toxicité inacceptable. La survie médiane est de 15,6 mois avec une toxicité acceptable. Un avantage supplémentaire est que cette procédure peut réduire le coût du traitement.

Pubmed : 20640480

1er dossier Asco 2011
2001 -Impact de la méthylation du promoteur MGMT chez les patients âgés avec glioblastome 

Hospital Zurich, Hospital Munich , UKE Hamburg, Hospital Heidelberg, University of Bonn, Leipzig University, University of Duesseldorf, Duesseldorf, ALLEMAGNE
Sur 233 malades, âge moyen 74 ans, la survie totale médiane(OS) était de  7,7 mois. MGMT a été analysé chez 134 malades, survie médiane de 8,4 mois pour les patients âgés avec MGMT silencieux contre 6,4 mois pour ceux avec MGMT non méthylé. Les tumeurs avec MGMT non méthylé n'avaient aucun avantage de la survie avec la radio-chimiothérapie de Temodal comparé avec la radiothérapie seule.  
Conclusions : 
Malgré le pronostic sombre, la méthylation du promoteur MGMT est néanmoins plus fréquente (2/3 au lieu de 1/2) dans cette population et peut être un biomarqueur utile pour stratifier les patients âgés vers la radio-chimiothérapie de Temodal. 

Johns Hopkins, Rue d'Orléans, Baltimore, MD 21232, USA
Curr Treat Options Oncol. 2011 Sep;12(3):253-62. L'évidence clinique suggère que les malades assez âgés en bonne santé avec glioblastome retirent un bénéfice de l'addition du Temodal à la chirurgie standard et à la radiothérapie. En conséquence, pour les malades sains de plus de 65 nous recommandons la chirurgie suivie par radiothérapie longue standard de 60 Gy en 30 fractions avec Temodal (temozolomide) concourant (75 mg/m(2)/jour) et 6 mois de Temodal adjuvant (150-200 mg/m(2)/jour, 5/28 jours. Les malades de plus de 65 avec récemment a diagnostiqué ou les glioblastomes en récidive devraient bénéficier de la radio-chimiothérapie. MGMT est un marqueur pronostique validé dans les malades de plus de 65 qui peut être utile dans la prise de décision clinique chez les malades assez âgés fragiles. L'âge seul n'est pas un facteur suffisant pour décider comment les malades âgés avec glioblastome récemment diagnostiqués doivent être soignés.
Pubmed : 21655911

Efficacité des traitements sur le glioblastome chez les malades assez âgés (65+), une analyse rétrospective.
Oncologie Insitute, Tel Aviv Sourasky Centre Médical, Tel Aviv, Israël.
Les dossiers de 74 malades âgés de 65 ans ou plus ont été examinés. Le temps de la survie moyen était de 7,68 mois. Les malades avec résection de la tumeur avaient une survie moyenne de 11,83 mois, contre 5,22 mois pour les seuls patients biopsiés ou sans intervention. Les Malades qui ont suivi la radiothérapie longue et complète avaient une survie de 11,31 mois, contre 4,09 mois avec radiothérapie plus courte ou aucune. les Malades qui ont suivi aussi une chimiothérapie avaient une survie moyenne de 12,4 mois, contre 5,89 pour ceux qui n'en ont pas suivie. L'âge ne devrait pas être le seul facteur de décision du traitement, mais au contraire, il doit être individualisé selon sa condition et ses voeux, en prenant en considération le meilleur pronostic total attendu avec le traitement le plus efficace.
Pubmed : 21845970



Page générale