13/12/2017
GFME, maladie

Accueil
Suite
Les essais cliniques dans le monde sur les tumeurs de cerveau (2009-2014)

(12/2014), Phase II, Etats-Unis, Australie, ABT-414 ou ABT-414 + Temodal versus Lomustine ou Temodal
Pour glioblastome récurrent.
ABT-414 est un anticorps monoclonal, inhibiteur de EGFR

(12/2014), phase I/II, Canada, BBI608 + Temodal pour glioblastome récurrent ou progressif
BBI608 est un inhibiteur des cellules souches6-(12/2014), phase II, Etats-Unis, Australie, MEDI4736
Pour glioblastome
MED4736 d’Astra Zeneca est le premier essai d’immunothérapie visant la voie PD-L1/PD-1 en phase III sur plusieurs cancers. On va suivre cet essai car à GFME on y croit.

(12/2014) Etats-Unis, Temozolomide en combination avec Ipilimumab et/ou Nivolumab + radiothérapie
Pour glioblastome nouvellement diagnostiqué.
Ipilimumab est un potentialisateur des cellules T qui bloque spécifiquement le signal inhibiteur du CTLA-4, conduisant à une activation des cellules T, à leur prolifération, et l’infiltration des tumeurs par les lymphocytes, aboutissant à la mort des cellules tumorales.

(12/2014), Phase II, Temozolomide +  SGT-53 
Pour glioblastome récurrent.
SGT-53 est un liposome qui a pour mission de réparer le gène p53 altéré.

(12/2014), Duke, Marizomib (NPI-0052, salinosporamide A) + Bevacizumab
Pour glioblastome récurrent.
Marizomib est un inhibiteur des protéasomes, enzymes qui dégradent les mauvaises protéines  comme le Bortezomib (Velcade).

(12/2014), phase I/II, Canada, BBI + Temozolomide
Pour glioblastome récurrent.
BBI de Boston Biomédical est un inhibiteur de STAT3, β-catenine et Nanog.

(12/2014), phase I, Etats-Unis, Ipilimumab et/ou Nivolumab + Temozolomide
Pour glioblastome nouvellement diagnostiqué
C’est un essai dose escalade d’Ipilimumab (Yervoy) qui potentialise les cellules T en bloquant spécifiquement le signal inhibiteur du CTLA-4, conduisant à une activation des cellules T. Nivolumab bloque PD1. La liaison du récepteur PD1 (exprimé par les lymphocytes) et de son ligand PD-L1 (exprimé par les cellules tumorales) bloque le système immunitaire du patient qui ne reconnaît pas la tumeur.

(10/2014), Phase Ib, Etats-Unis, Dana-Farber, Vaccin Neovax (peptides + poly ICLC ) + radiothépie (60 grays)
Pour glioblastome MGMT non méthylé.
Le même essai a lieu sur le mélanome.

(09/2014), Phase I randomisé, Etats-Unis, tous les hôpitaux. Palbociclib Isethionate de Pfizer pour jeunes patients (4 ans-21 ans)
Tumeurs du système nerveux récurrentes, progressives ou réfractaires.
Palbociclib est un inhibiteur des protéines kinases dépendantes des cyclines 4/6, CDK 4-6.

(08/2014),
phase I, Etats-Unis, MD Anderson, Macitentan + Radio-chimiothérapie de Temodal suivi de Temodal + Macitentan
Pour glioblastome nouvellement diagnostiqué.
Le Macitentan est un inhibiteur des récepteurs à l’endothéline utilisé comme traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire.


(08/2014), phase II, Canada, radiothérapie de 60 grays en 20 séances + temozolomise et temozolomide adjuvant 5/28 jours.
Pour glioblastome nouvellement diagnostiqué.
Ce sera 3 grays par jour au lieu de 2 et 4 semaines au lieu de 6
.

(08/2014), phase I, Etats-Unis, Baltimore, tipifarnib + temozolomide.
Pour glioblastome nouvellement diagnostiqué
C’est un essai dose escalade de tipifarnib (page sur site GFME) + temozolomide ou Zarnestra-R11577 qui inhibe la farnélysation de nombreuses protéines incluant RAS, surtout K-RAS. Le mécanisme d'action de ce médicament n'est pas clairement connu.

(08/2014), Phase IIb randomisé, Espagne, nombreux hôpitaux, 12 cycles de temozolomide adjuvant versus 6 du régime Stupp.

pour glioblastome nouvellement diagnostiqué.
Les candidats sont randomisés selon MGMT et résidu tumoral pour équilibrer les groupes.

(08/2014), phase II, Etats-Unis, Memorial Sloan-Kettering et Columbia New-York, perifosine + temsirolimus (Torisel) 
Pour gliomes récurrents ou progressifs
La perifosine, non validé par la FDA serait un inhibiteur des kinases PI3K

(08/2014), phase I, Etats-Unis, Immunothérapie par récepteur antigénique spécifique, CAR modifié, IL13Rα2-specific (Interleukine, IL 13 récepteur alpha2).
Les lymphocytes B fabriquent des anticorps ou immunoglobulines qui ne réagissent que pour un antigène précis.

(08/2014), phase II, Canada, radiothérapie de 60 grays en 20 séances + temozolomise et temozolomide adjuvant 5/28 jours.
Pour glioblastome nouvellement diagnostiqué.
Ce sera 3 grays par jour au lieu de 2 et 4 semaines au lieu de 6.


(08/2014), phase I, Etats-Unis, Baltimore, tipifarnib + temozolomide.
Pour glioblastome nouvellement diagnostiqué
C’est un essai dose escalade de tipifarnib (page sur site GFME) + temozolomide ou Zarnestra-R11577 qui inhibe la farnélysation de nombreuses protéines incluant RAS, surtout K-RAS. Le mécanisme d'action de ce médicament n'est pas clairement connu.

(08/2014), phase II, Etats-Unis, Memorial Sloan-Kettering et Columbia New-York, perifosine + temsirolimus (Torisel) 
Pour gliomes récurrents ou progressifs
La perifosine, non validé par la FDA serait un inhibiteur des kinases PI3K

(08/2014), phase I, Etats-Unis, Immunothérapie par récepteur antigénique spécifique, CAR modifié, IL13Rα2-specific (Interleukine, IL 13 récepteur alpha2).
Les lymphocytes B fabriquent des anticorps ou immunoglobulines qui ne réagissent que pour un antigène précis.

(08/2014), Phase IIb randomisé, Espagne, nombreux hôpitaux, 12 cycles de temozolomide adjuvant versus 6 du régime Stupp.

Pour glioblastome nouvellement diagnostiqué.
Les candidats sont randomisés selon MGMT et résidu tumoral pour équilibrer les groupes.

(07/2014), phase I, Espagne, Crizotinib + radio chimiothérapie de Temodal
Pour glioblastome nouvellement diagnostiqué.
Le Crizotinib (Xalkori) de Pfizer est un inhibiteur de ALK (kinase de lymphome anaplasique) et de ROS1 (c-ros oncogene 1) qui a été approuvé dans le traitement du poumon non à petites cellules (SCLC).

(07/2014), Phase Ib, MD Anderson Texas, Moffitt Floride, Ohio et Arkansas, Vaccin adénovirus modifié DNX-2401 seul ou avec Interféron IFN-γ
Pour gl
ioblastome ou gliosarcome récurrent.
DNX-2401 est une thérapie virale oncolytique avec adénovirus modifié.

(07/2014), Phase Ib, MD Anderson Texas, Moffitt Floride, Ohio et Arkansas, Vaccin adénovirus modifié DNX-2401 seul ou avec Interféron IFN-γ 
Pour g
lioblastome ou gliosarcome récurrent.
DNX-2401 est une thérapie virale oncolytique avec adénovirus modifié.

(07/2014), phase I, Etats-Unis, Yale, mibefradil + radiothérapie

Pour glioblastome récurrent.
Le mibefradil est un inhibiteur sélectif des canaux calciques de type T utilisé dans le traitement de l'hypertension.

(07/2014), phase I, Etats-Unis, Yale, mibefradil + radiothérapie
Pour glioblastome récurrent.
Le mibefradil est un inhibiteur sélectif des canaux calciques de type T utilisé dans le traitement de l'hypertension.
APVAC1 est un vaccin peptidique. 

(06/2014), Etude pilote, Etats-Unis, MLNO 128 inhibiteur de TORC1/2  avant et après la chirurgie
Pour glioblastome récurrent
MLNO est un inhibiteur mTOR de la voie PI3K/Akt

(05/2014), phase expérimentale, Etats-Unis, Ditosylate de Lapatinib  + chirurgie

Pour gliome de haut grade récurrent avec EGFR+
Le Lapatinib est un inhibiteur HER2 utilisé dans le cancer du sein.

(05/2014), phase I, Etats-Unis, MLNO 128 + bevacizumab

Pour glioblastome récurrent et de nombreux cancers.

(03/2014), phase II/III, Etats-Unis, Massachussetts, Veliparib ou placebo +Temodal adjuvant et MGMT méthylé

Pour glioblastome nouvellement diagnostiqué.
Veliparib (ABT-888) est un inhibiteur de PARP.

(03/2014), phase I/II Allemagne, Radiothérapie intra-opérative INTRAGO,
Pour glioblastome à la chirurgie.  
Une radiothérapie de 20-40 grays précoce avant la radio-chimiothérapie.

(03/2014), Phase I/II, Etats-Unis, Géorgie, Indoximod (NLG 8189) + Temodal (temozolomide)
Pour glioblastome réfractaire au Temodal.
Chimiothérapie + immunothérapie, Indoximod (1-methyl-D-tryptophan) est un inhibiteur d’indoléamine (IDO) utilisé par la tumeur pour échapper au système immunitaire.

(02/2014), Danemark, phase II randomisé, un vaccin ALECSAT versus Avastin + Bevacizumab, la 2ème ligne au Danemark
Pour glioblastome récurrent
.  
Une simple prise de sang suffit, les lymphocytes sont ensuite activés en 15 jours.

(02/2014), phase I, Etats-Unis et Villejuif, AG-120
Pour gliomes avec mutation IDH1
AG-120 bloque la production de 2-HG. 

(02/2014), phase II/III, Institut Curie et Allemagne, SIOP, PNET 5
Pour médulloblastome


(01/2014), Phase I, Cedars Sinai, Vaccin dendritique CD 133 de ImmunoCellular Therapeutics
Pour glioblastome récurrent
Les patients reçoivent 4 vaccins sur 4 semaines puis un vaccin tous les 2 mois. Le vaccin cible la protéine des cellules souches CD 133. 

(01/2014), phase II, Etats-Unis, 2 hôpitaux, TPI 287 + Avastin
Pour glioblastome récurrent après Avastin seul
.
TPI 287 est une taxane de nouvelle génération d’une jeune société. MD Anderson avait commencé la phase I/II en 2012 mais ne participe plus.


(01/2014), Phase I, Suisse, Allemagne, Espagne, Danemark, Pays-Bas, Royaume-Uni, Vaccin APVAC1 + Poly-ICLC
Pour glioblastome nouvellement diagnostiqué+traitement standard.

(01/2014), Strong, phase I/II, Etats-Unis, radiothérapie des cellules souches + tumeur et temozolomide
Pour gliomes de haut grade.
On irradie tumeur+œdème+marge +zone sous ventriculaire ipsilatérale de 46 grays (2X23) et tumeur+œdème+marge de 14 grays (2X7) avec temozolomide journalier.

(12/2013), Phase I, Cedars Sinai, Vaccin dendritique + Temodal + radiothérapie (Stupp)
pour Glioblastome nouvellement diagnostiqué avec exérèse complète ou + Avastin à la récidive. 
Pour Glioblastome nouvellement diagnostiqué ou récidive
Les patients reçoivent 4 vaccins.

(12/2013), phase IIb randomisé, Europe, Nivolumab, ou Nivolumab + Ipilimumab, ou bevacizumab
Pour glioblastome récurrent
ESSAI INTERROMPU Pour glioblastome récurrent
Le nivolumab est un anticorps monoclonal qui bloque le récepteur à la PD-1 (Protéine de mort cellulaire programmée). Ipilimumab est le nouveau médicament révolutionnaire sur le mélanome, un anticorps qui interagit avec l’antigène 4 des lymphocytes cytotoxiques (CTLA-4) et conduit à la mort des cellules tumorales. En essai sur plusieurs cancers.

(12/2013), Phase II, Santa Monica Californie, Aldoxorubicine
Pour glioblastome inopérable récurrent. 
Aldoxorubicine ou Inno 206 ou Doxo EMCH est un produit comparable à la doxorubicine mais plus efficace, s’accumulant plus dans la tumeur avec moins d’effets toxiques

(10/2013), phase I/II, Plerixafor après traitement standard de radiochimiothérapie
Pour gliome de haut grade.
Le plerixafor (AMD 3100, Mozobil) est un immuno-stimulant. Est aussi en essai avec bevacizumab à Dana-Farber.

(10/2013), phase I, Allemagne, Bonn, TKI 268 (Dovitinib)
Pour glioblastome récurrent (1ère ou 2ème récidive). 
Le dovitinib est un inhibiteur de tyrosine kinase multiple qui cible les facteurs de croissance FGFR, VEGFR et PDGFR, actuellement utilisé pour métastases de cancer du sein.

(10/2013), Phase II, Etats-Unis, Danemark, Selinexor (KPT-330)
Pour glioblastome récurrent après traitement standard de radio-chimiothérapie.
Selinexor est un inhibiteur de l’exportine-1 ou signal exportateur du noyau, NES. Selinexor présenté à l’ASCO 2013 est en essai sur plusieurs cancers. 

(10/2013), Phase II, Italie, Ortataxel + Fotémustine,
Pour glioblastome récurrent.
Ortataxel est une chimiothérapie taxane et Muphoran-Fotémustine est une chimiothérapie des laboratoires Servier revendue à un laboratoire italien. 

(10/2013), Clinique Mayo, Phase expérimentale, une dizaine de patients, Vaccin + Temozolomide ou Temozolomide ou vaccin. 
Pour glioblastome
Il s’agit d’observer s’il y a un quelconque avantage au vaccin.(10/2013),

(09/2013), phase I, Espagne, Navara Pampelone, DNX2401 + Temozolomide
Pour glioblastome récurrent
DNX2401 est un virus oncolityque qui attaque les glioblastomes.

(09/2013), Chine, Etude exploratrice Bevacizumab + Stupp
pour glioblastome nouvellement diagnostiqué.
Après les échecs en phase III de ce traitement, petite étude chinoise sur 20 malades prévus pour essayer de trouver des profils répondeurs à ce traitement.

(08/2013), phase II, Etats-Unis, tous les centres, Pazopanib + Topotecan
Pour glioblastome récurrent non traité avec Becacizumab (Avastin).
Pazopanib (paz) est un inhibiteur de l'angiogenèse oral qui vise VEGFR, PDGFR, et c-Kit. Topotecan ou Iritonecan est une chimiothérapie antitopoisomérase.

(08/2013), phase II, Etats-Unis, 3 centres, TPI 287 + Bevacizumab (Avastin)
Pour glioblastome récurrent après le traitement standard.
Le TPI 287 est un nouveau produit d'une jeune société, Archer Biosciences, une taxane de 3ème génération avec une activité antinéoplasique potentielle par Mdr1 (multi drug résistance), gène de résistance médicamenteuse. Le TPI 287 se fixe sur la tubuline, une protéine essentielle des microtubules.

(08/2013), Phase I/II, Espagne, Canada, Buparlisib + CCNU ou Buparlisib + placebo ou Buparlisib + Carboplatine
Pour glioblastome récurrent. 
BKM120 ou buparlisib de Novartis est un inhibiteur oral PI3K

(08/2013), Etude pilote, Etats-Unis, 1 centre Maryland, NovoTTF-100A + Bevacizumab + Radiothérapie stéréotaxique hypofractionnée
Pour glioblastome récurrent.
Il s’agit d’une étude pour voir la possibilité de ce traitement multiple. 

(07/2013), Phase II, Clinique Cleveland, Ohio, Novo TTF + Avastin Pour Glioblastome récurrent. 
Les patients doivent avoir un KPS au moins égal à 70 et avoir reçu le traitement standard Stupp.

(07/2013), Etude, Etats-Unis, Missouri, Disulfiram + temozolomide adjuvant après la radiothérapie
Pour glioblastome nouvellement diagnostiqué.
Le disulfiran fait partie des médicaments du CUSP9. C’est un médicament utilisé depuis de nombreuses années dans le traitement de l'alcoolisme. Il traverse bien la barrière sang-cerveau et peut être une thérapie pertinente sur le glioblastome en synergie avec le temozolomide. On pense que son mode d’action est la voie NF-kappaB.

(07/2013), phase II, Etats-Unis, Wisconsin I-124-CLR1404
Pour glioblastome nouvellement diagnostiqué ou récurrent.
Agent d’imagerie PET. La société prétend qu’avec son marqueur, on a une meilleure perception des tumeurs qu’avec les IRMs ou PET Scan 18 FDG.

(07/2013), phase II, Suisse, Vaccin multi-peptide IMA950 + Poly-ICLC + radiothérapie + temozolomide.
Poly-ICLC est un immuno-stimulant comme GM-CSF.

(07/2013), phase I, Etats-Unis, MD Anderson, WP1066 pendant 2 semaines, Lundi, mercredi, vendredi et 2 semaines sans,
Pour glioblastome récurrent.
WP1066 est un inhibiteur de la voie Stat3.

(06/2013), phase I/II, Etats-Unis, NCT, INC280 + buparlisib
Sur glioblastome récurrent.
BKM120 ou buparlisib de Novartis est un inhibiteur oral PI3K.

(05/2013), phase II, Allemagne, Ulm, Cabazitaxel
pour glioblastome réfractaire.
Le cabazitaxel (XRP-5268, Jevtana) de Sanofi-Aventis est une taxane, comme le paclitaxel, un inhibiteur des microtubules.

(05/2013), phase I, Duke, Vaccin peptide contre des antigènes du cytomégalovirus (PERFORMANCE)
Pour glioblastome nouvellement diagnostiqué.
Il s’agit de 3 vaccins en sous-cutané donnés à différents moments avec le Temodal.

(05/2013), Etude de concept STEMRI, Institut Claudius Regaud, capacité des IRMs spectroscopiques à délimiter les zones tumorales les plus riches en cellules souches
Pour glioblastome résécable.
Les IRMs seront faites avec un marqueur d’agressivité CNI2 et comparés avec les examens des tumeurs retirées par les marqueurs habituels de cellules souches, CD133, Nestine, Sox2, Olig2 et Musashi chez 16 patients seulement qui suivront le traitement standard.

(05/2013), phase I, Etats-Unis, NCI, MK 1775 + traitement standard
Pour glioblastome nouvellement diagnostiqué.
MK 1775 est un inhibiteur de WEE1, un composant essentiel du contrôle du cycle cellulaire en G2-M déjà en test sur les sarcomes. 

(05/2013), phase II, Etats-Unis, Radiothérapie modulée de photons IMRT contre radiothérapie modulée de protons, IMPT
Pour glioblastome nouvellement diagnostiqué.
Il s’agit de tests cognitifs par questionnaires. 

(05/2013), Etats-Unis, Tivozanib
Pour glioblastome récurrent.
Le tivozanib (AV-951) de Sanofi-Aventis est un antiangiogénique qui inhibe les 3 récepteurs VEGFR.

(04/2013), phase II, Etats-Unis, UCLA, HSPPC-96 + Avastin 
Pour glioblastome récurrent.
HSPPC-96 pour peptide complexe de protéines de choc thermique est un vaccin en sous-cutané fabriqué comme les vaccins dendritiques avec la tumeur.

(04/2013), phase II, Etats-Unis, Imetelstat sodium
Pour jeunes patients avec tumeurs de cerveau réfractaires.
L’Imetelstat de Geron (GRN 163L) est un inhibiteur de la télomérase.

(03/2013), phase II, San-francisco, Californie, Bevacizumab avec ou sans vaccin HSPPC-96
Pour glioblastome récurrent non opérable.
Il s’agit d’un complexe de protéines de choc thermique déjà en test avec le temozolomide. 

(03/2013), Leeds, Royaume-Uni, Sativex (Cannabis médical) + Temodal journalier
Pour glioblastome récurrent.
Le Sativex est commercialisé par GW Pharmaceuticals anglais en partenariat avec Bayer.

(03/2013), Phase III, Canada, Réirradiation
Pour glioblastome récurrent. 
Les récurrences doivent se produire au moins 3 mois après la fin de la radiothérapie et avant la fin des 6 mois de Temodal adjuvant.

(02/2013), Phase II, Etats-Unis, Virginie, Sorafenib + Acide valproïque + Sildenafil
Pour glioblastome récurrent. 
Le sorafenib (Nexavar) est un anticancéreux. L’acide Valproïque est un antiépileptique. Le sildenafil est le Viagra. 

(02/2013), phase III, Lyon, CHU Wertheimer 5-ALA versus placébo en chirurgie des glioblastomes.
pour glioblastome nouvellement diagnostiqué
Il s’agit d’optimiser les résections en se guidant avec la fluorescence du 5-ALA.

(01/2013), phase II, MD Anderson, Etats-Unis, Avastin + Cilengitide
Pour glioblastome récurrent.L’essai a pour but de savoir si Avastin est efficace avec Cilengitide. 

(01/2013), phase III randomisé contre placébo, Kinston, Caroline du Nord Armodafinil (Nivugil).
Pour glioblastomes, Il s’agit de réduire la fatigue chez les patients avec cancers. 

(01/2013), Phase II, Etats-Unis (NCI), TRC 105
Pour glioblastome récurrent.
TRC 105 de Tracon Pharma est un anticorps monoclonal anti-angiogénique qui cible CD105 (Endogline) réagissant avec TGF-béta.

(01/2013), phase II, Grèce, Disulfirame (GLIODIS).
Pour glioblastome nouvellement diagnostiqué
Le Disulfirame (Espéral, Antabuse) est un médicament qui inhibe la dépendance à l’alcool.

12/2012), phase II, Etats-Unis, Clinique Cleveland, TKI258,. Dovitinib
Pour glioblastome récurrent.
Dovitinib est un inhibiteur multiple, FGFR, VEGFR, PDGFR en essai sur de nombreux cancers

(11/2012), Phase I, Corée, CCNU (Lomustine) + Procarbazine
pour glioblastome récurrent avec MGMT méthylé (inactif).
CCNU est une chimiothérapie alkylante orale et Procarbazine (Natulan) est également une chimiothérapie alkylante orale.

(11/2012), phase II, randomisé, Etats-Unis, Avastin avec ou sans radiothérapie (Intensité modulable, 3D, Proton).
Pour glioblastome récurrent.
L’essai a pour but de savoir si Avastin est efficace avec la radiothérapie.

(10/2012), phase 0, Allemagne, Francfort, Hessen, Curcumin
Pour glioblastome au temps de la chirurgie.
Il s’agit de vérifier les concentrations de curcumin pendant la chirurgie.

(09/2012), phase I, dose escalade, CLCC Lacassagne et CLCC, CHU Bretagne, Temodal+acide folinique ou vitamine B (Leucovorin) +radiothérapie, (Stupp + acide folinique)
Pour glioblastome nouvellement diagnostiqué avec MGMT actif (non méthylé).
L’acide folinique existe sous forme de de cachets et est actuellement utilisé dans le cancer du colon.

(10/2012), Phase II, Pays-Bas, Maastricht, Réirradiation sur gliome de haut grade, étude de la qualité de vie.
Pour les tumeurs de cerveau récurrentes.
Les effets d’une réirradiation des gliomes ne sont pas documentés. Dans cet essai les malades devront remplir des questionnaires de qualité de vie.

(10/2012), phase I/II, Etats-Unis, Chicago, AXL 1717 (Picropodophyllin)
Pour astrocytomes malins récurrents.
AXL 1717 est un inhibiteur du récepteur du facteur de croissance apparenté à l’insuline (IGF1R) .

(11/2012), phase II, Etats-Unis, Duke, SAHA (Vorinostat) +Avastin (Bevacizumab)
Pour glioblastome récurrent.
SAHA (suberoylanilide hydroxamic acid, Vorinostat, Zolinza) est un inhibiteur de l’histone déacétylase (HDAC).

(11/2012), Etats-Unis, Duke, phase II, Stupp +Avastin et reprise d’Avastin
pour gioblastomes nouvellement diagnostiqués.
Stupp+Avastin et Avastin à la progression donnent séparément de bons résultats. Ici les deux traitements seront appliqués.

(11/2012), phase I/II, Etats-Unis, MD Anderson, Cabazitaxel
Pour gliome malin récurrent.
Le Cabazitaxel a eu une AMM Européenne en 2011 pour les récidives de cancer de prostate hormono résistant au docétaxel.

(09/2012), phase I, Etats-Unis, Wisconsin, Thérapie photodynamique avec Photofrin, sodium de porfimer,
Pour tumeurs malignes réfractaires.
Le Photofrin est un photosensibilisateur et la théparie consiste pour le neurochirurgien à éclairer la tumeur.

(11/2012), phase I/II, Etats-Unis, Wisconsin, réirradiation Avastin 10 mg/kg tous les 14 jours et radiothérapie de 54 Gy en 27 fractions suivis de Avastin jusqu’à progression Pour gliomes de grade III et IV récurrents.
Pour les patients qui ont pu déjà avoir reçu la radiothérapie et Temodal.

(11/2012), phase I/II, Etats-Unis, Johns Hopkins,
Mebendazole (Vermox)+Stupp Glioblastome nouvellement diagnostiqué.
Le Mebenzadole est un anthelminthique, c'est-à-dire un médicament antiparasitaire. 

(04/2012), Phase I/11, Etats-Unis, Europe, essai JBAL France (Bobigny, Lyon, Marseille, Nancy, Paris) CCNU +LY2157299 versus CCNU +placébo versus LY2157299
Glioblastome récurrentCCNU est une chimiothérapie alkylante orale et LY2157299 un médicament oral des laloratoires Lilly est un inhibiteur tyrosine kinase du récepteur de TGF-béta I et II. CCNU+LY2157299 a montré une activité sur des xénogreffes de glioblastome humain U87MG et CRL-2611

(10/2011), phase II, EORTC, Europe, Allemagne, Pays Bas, France, Paris Strasbourg, Villejuif, Nantes, Montpellier, Nancy, Bevacizumab+CCNU (Lomustine)
Pour glioblastome récurrent
CCNU est une chimiothérapie alkylante orale.

(06/2012), phase II, Etats-Unis, Europe, France, Bron, Lille, Marseille, Montpellier, Nancy, Paris, Saint-Herblain, Toulouse, double aveugle, placébo, multicentrique,
Placébo+Avastin versus onartuzumab+Avastin, versus onartuzumab+placebo

Pour glioblastome récurrent
Onartuzumab (Metmab) est un inhibiteur de c-Met et de HGF. Avastin est un anti-angiogénique qui inhibe VEGF. Laroche, promoteur de l’essai est le fabricant des deux médicaments. 

(3/2012), phase II, Belgique, Axig, Axitinib (Inlyta de Pfizer)
pour glioblastome récurrent.
Axitinib est un antiangiogénique inhibiteur des récepteurs VEGFR 1, 2, 3.

(05/2012), phase II, UCLA Californie, Lapatinib+Temodal+radiothérapie
Pour glioblastome nouvellement diagnostiqué.
Lapatinib est un médicament oral, un anti EGFR Tk qui inhibe la tyrosine kinase induite par la stimulation des EGFR. La cascade enzymatique est activée par la stimulation des récepteurs membranaires, HER 1, 2, 3, ou 4. Lapatinib vise HER2 ou ErbB25-

(05/2012), Phase II, double aveugle, placébo, Etats-Unis, Avastin + Trebananib versus Avastin+placébo
Pour tumeurs de cerveau récurrentes.
Trébananib est un inhibiteur des angiopoïétines 1 et 2 qui joue un rôle important dans la vascularisation des tumeurs

(08/2012), phase II, Etats-Unis, NKTR-102
Pour gliome de haut grade résistant à Avastin (glioblastome, astrocytome et oligodendrogliome anaplasique).

(07/2012) phase I, Califormie, Dexanabinol,
Pour patients avec tumeur.
Le dexanabinol est un composé synthétique du canabis.

(06/2012), Etats-Unis, phase I, WT2725,
Pour patients avec malignités.
WT2725 est un vaccin peptidique contre les cancers.

(09/2012), phase I, Etats-Unis, thérapie photodynamique avec Photofrin (sodium porfimer).
Pour glioblastome récurrent
Photofrin est un photosensibilisateur utilisé en radiothérapie.

(04/2012), phase I/II, MD Anderson Etats-Unis, Bevacizumab (Avastin) contre bevacizumab + TPI287
Pour glioblastome récurrent

(06/2012), phase II, Cleveland Clinic Etats-Unis)
TRC105, anti-angiogénique qui inhibe une protéine de prolifération vasculaire membranaire, l’endogline ou CD105 surexprimée après traitements anti-VEGF (Avastin). -glioblastome récurrent

(4/2012), phase II, Etats-Unis, Lucanthone + Temodal + radiothérapie versus Temodal + radiothérapie.
Pour glioblastome nouvellement diagnostiqué.
Lucanthone est un inhibiteur d’autophagie qui induit l’apoptose via la Cathepsine D.

(04/2012), phase II, France (Paris, Marseille, Nancy, Bobigny, Lyon), et 42 autres centres dans le monde, LY2157299 monohydrate seul ou LY2157299 + CCNU ou CCNU seul.
Pour glioblastome récurrent
LY2157299 est un inhibiteur kinase de TGFbétaR1. Produit Lilly.

(05/2012), Phase I, Etats-Unis, Canada, Espagne, Italie, Allemagne, DE225 + BKM120 de Novartis.
Pour glioblastome récurrent
LDE225 est un inhibiteur de la voie Sonic hérisson.
BKM120 est un inhibiteur kinase de PI3K.

(06/2012), phase I, Etats-Unis, Espagne, GDC-0084 de Genentech
Pour gliome de haut grade récurrent.

(05/2012) phase I/II, Centre Léon Bérard France, Vismodegib + Temodal versus Temodal avec activation de la voie Sonic hérisson (SHH).
Pour médulloblastome
Vismodegib (GDC-0449) de Genentech est un inhibiteur de SMO, un des composant de la voie Sonic Hérisson.

(02/2011), EORTC n°26091, essai Tavarec, France Nice, Strasbourg, Paris, Marseille, Nantes, Rennes, Bevacizumab (Avastin)
Pour gliome de bas grade ou anaplasique II et III, récurrents.

(12/2010), phase III, EORTC n° 26081-22086, RT versus TMZ versus RT + TMZ,
Pour oligodendrogliome ou OA nouvellement diagnostiqué.
Patients avec co-délétion 1p/19q

(08/2009), phase III, EORTC n° 26062-22061, Dijon, Paris, Marseille, Montpellier, TMZ et RT réduite versus RT réduite
Pouir patients âgés avec glioblastome nouvellement diagnostiqué.

(10/2009), phase II, EORTC n° 26082-22081, Paris, Nantes RT + TMZ versus RT + Temsirolimus
Pour glioblastome nouvellement diagnostiqué.
Patients avec MGMT non méthylé, actif.

(01/2012), phase II, EspagnePF-299804 de Pfizer (Dacomitinib).
Pour glioblastome récurrent avec EGFR + ou EGFRvIII muté
Dacomitinib est un inhibiteur oral des récepteurs tyrosine kinases EGFR, HER-1, HER-2, HER-4.

(01/2012), phase II, Cincinnati, Ohio, Etats-Unis, Axitinib-Inlyta (AG-013736) de Pfizer + radiothérapie courte de 45 grays/3 semaines.
Pour patients âgés (+ de 70 ans) avec glioblastome nouvellement diagnostiqué.
Axitinib est un anti-angiogénique oral, un ITK, inhibiteur tyrosine kinase des 3 récepteurs du facteur de croissance vasculaire VEGFR-1, VEGFR-2,VEGFR-3, ainsi que du facteur de croissance plaquette-dérivé PDGFR et cKIT.

(2/2012), phase I, Roswell Park Center Institut, Vaccin avec ou sans Sirolimus.
Pour patients avec protéine NY-ESO-1 exprimée dans les tumeurs.
Un classique vaccin dendritique préparé en mélangeant des globules blancs du patients avec de la tumeur.

(03/2012), phase I, Espagne, Californie, Massachussetts, GDC-0084 de Genentech
Pour gliome de haut grade récurrent ou progressif.

(02/2012), Phase I, Etats-Unis, Trébananib-AMG 386.
Pour gliomes pédiatriques.
AMG 386 est un peptide de fusion qui se fixe sur l’angiopoïétine 1 et 2 permettant l’inhibition de la stimulation des cellules endothéliales. En association avec des inhibiteurs du VEGF (bevacizumab ou motesanib), il inhibe fortement la croissance des tumeurs coliques chez l’homme.

(02/2012), phase I, II, Plusieurs hôpitaux pédiatriques, Etats-Unis, Veliparib+ radiochimiothérapie de Temodal.
Pour DIPG (Gliome du tronc cérébral) nouvellement diagnostiqué.
Veliparib (ABT-888) est un inhibiteur de PARP, (ADP-ribose) polymérase impliqué dans de nombreux processus cellulaire

(01/2012) phase I/II, Cincinnati, Ohio, BEZ235+Everolimus.
Pour tumeurs solides.
BEZ235, le médicament de Novartis inhibe la prolifération et la survie cellulaire en bloquant la voie de signalisation PI3K ( Kinase Phosphatidylinositol-3).

(01/2012), Allemagne, Wittenberg, HGG-Cilmetro, Cilengitide + Temodal journalier 75 mg/m2.
Pour gliomes de haut grade et gliomes du tronc pédiatriques.
Cilengitide inhibe une variété d'intégrines alpha (v) béta 3,5, 6, qui jouent un grand rôle dans l'angiogenèse.

(03/2012), phase II, Etats-Unis, bBasse dose et haute dose de Lenalidomide (Revlimid)
Pour jeunes patients avec astrocytome pylocytique ou gliome des voies optiques.
La Lenalidomide est un médicament voisin de la Thalidomide.

(11/11), phase III, Etats-Unis, Australie, Inde, Nouvelle Zélande, Taïwan, Radiochimiothérapie standard avec Temodal+Rindopepinut (CDX 110)+GM-CSF (Sargramostrim) versus Radiochimiothérapie de Temodal standard
Pour glioblastome nouvellement diagnostiquéEGFR muté, EGFRvIII.

(12/2011), phase I, Duke, Etats-Unis, Injection directe dans la tumeur par cathéter d’un vaccin de Poliovirus atténué PVSRIPO
Pour glioblastome récurrent.

(12/2011), phase I/Ib, MD Anderson Etats-Unis, Temodal, 150mg/m2, 7 jours oui et 7 jours non+Macitentan.
Pour glioblastome récurrent.
Macitentan est un anti EGFR.

(10/2011), phase II, Sao-Polo, Brésil, Radiothérapie stéréotaxique hypofractionnée 5X5 grays ou 5X7 grays en réirradiation
Pour glioblastome récurrent.

(11/2011), Phase I, II, Etats-Unis, Radio-chimiothérapie de Témodal (Stupp) +Trans Sodium Crocetinate (TSC).
Pour glioblastome nouvellement diagnostiqué. 
TSC lutte contre l’hypoxie de la tumeur en l’oxygénant et cela pourrait sensibiliser la tumeur à la radiothérapie.

(09/2011), phase I, MD Anderson, Etats-Unis,Temodal+Memantine et/ou Melfloquine, et/ou Metformine.
Memantine bloque les récepteurs NMDA chez Alzheimer, Melfloquine est un anti-paludéen, Metformine est un antidiabétique.

(12/2011) phase III, Heidelberg, Allemagne, Radiothérapie 30X2 grays + chimiothérapie de Temodal 100mg/m2, 7 jours oui et 7 jours non
Pour patients de plus de 65 ans avec glioblastome nouvellement diagnostiqué.

(12/2011), Italie, phase II, Avastin + Fotemustine (Muphoran).
Pour glioblastome récurrent.
Muphoran est un ancien médicament des laboratoires Servier racheté par une firme italienne.

(12/2011), Canada, Argentine, Irlande, Pologne, Thaïlande, Radiothérapie de 15 séances sur 3 semaines, 40 grays, ou 5 séquences de 5 grays soit 25 grays en une semaine
Pour patients 50 ans-65 ans avec KPS inférieur à 50 ou de plus de 65 ans avec KPS supérieur à 50 et glioblastome nouvellement diagnostiqué.

(11/2011), Phase I, II, Etats-Unis, Bethesda, Maryland, AZD 7451.
Pour glioblastomes récurrents
AZD 7451 est un inhibiteur TRK, topomysine récepteur kinase.

11-(11/2011), Phase I-II, MD Anderson Etats-Unis, Everolimus+Sorafenib.
Pour gliome de haut grade récurrent.
Everolimus est in inhibiteur mTOR et Sorafenib un inhibiteur TKI, tyrosine kinase

(04/2011) phase II, Etats-Unis,
PLX 3397 de Plexxikon oral 2 fois par jour,
PLX 3397 est un inhibiteur de kinases, PLX 3397 est expérimenté sur l’arthrite rhumatismale.
-glioblastome récurrent.

(02/2011), phase I/ II, Allemagne
Parvovirus H-1en injection intratumorale, intracérébrale ou inraveineuse.
-glioblastome récurrent.

02/2011), phase I de dose escalade, Europe, France, Suisse, Royaume Uni, Danemark
RO5323441 + bevacizumab (Avastin)
-glioblastome récurrent
Essai organisé par Laroche-Hoffman, fabricant d’Avastin.

(01/2011), phase II, Etats-Unis,
Vaccin ICT-107 contre placébo
-glioblastome nouvellement diagnostiqué en plus du traitement standard.

(04/2011), Etude, France, Centre Eugène Marquis Rennes, )
Diverses méthodes IH, MS-PCR, MethyLight, pyrosequencing, pour l’analyse de MGMT
-glioblastome nouvellement diagnostiqués suivant la radio-chimiothérapie de Temodal et Temodal adjuvant. 300 patients prévus.

(04/2011), phase II, Royaume Uni
.Cediranib est un inhibiteur de VEGFR2 et Gefitinib, un inhibiteur de EGFR, HER 1 et ErbB1
Cediranib, inhibiteur de VEGFR2 + Géfitinib (Iressa)
-glioblastome récurrent

(04/2011) phase I/II, Etats-Unis
BKM 120 + Bevacizumab -glioblastome réfractaire.BKM 120 (Novartis) est un inhibiteur de PI3K et Bevacizumab-Avastin (Laroche) un inhibiteur de VEGF

(02/2011), Europe EORTC, phase II,
Bevacizumab (Avastin) + Lomustine (CCNU oral)
- glioblastome à la 1ère récidive.

(03/2011), phase II,
Implants Gliadel de Carmustine+acide aminolévulinique+radio-chimiothérapie de Temodal
-glioblastome nouvellement diagnostiqué opérable.

(06/2011) phase I/II, Etats-Unis
Carboplatine+Bevacizumab (Avastin) en injection intratumorale
-glioblastome ou astrocytome anaplasique.

(04/2011) phase II, Etats-Unis, Dana Farber,
Bosutinib
Bosutinib est un inhibiteur oral de tyrosine kinase

(06/2011) phase I, Etats-Unis
Vaccin IMA950.

(02/2011) phase II, Etats-Unis
Vaccin TVI-Brain-1 AS.

(02/2011) phase I, Etats-Unis
AZD 8055 -glioblastome récurrent.AZD 8055 est un inhibiteur mTor

(01/2011), phase II, Europe,
BIBF 1120 (Vargatef) -glioblastome récurrent Après le Temodal. BIBF1120 est un inhibiteur multiple, VEGFR, PDGFR, FGFR en traitement oral de 200mg deux fois par jour

(01/2011), phase II, Duke,
AMG 386 avec ou sans Avastin-glioblastome récurrent (tirage au sort).AMG est un anti angiopoïétine 1 et 2 qui inhibe fortement la stimulation des cellules endothéliales des vaisseaux sanguins.

(02/2011), phase II, Europe, EORTC,
Temodal avec ou sans Avastin-gliome de bas grade ou anaplasique (III) en récidive (tirage au sort)144 patients prévus. Pas de délétion 1p/19q.

(12/2010), phase I, Etats-Unis
MEDI-575-glioblastome récurrent
MEDI-575 est un inhibiteur de PDGFRα en intra veineuse d’une heure ou 1h30 pour tumeurs réfractaires à tout traitement.

(01/2011), phase I, (tirage au sort), Etats-Unis, HoustonAzixa (verubulin, + traitement standard-glioblastome nouvellement diagnostiqué. Azixa-Verubulin déstabilise les microtubules dans les cellules et entraine l’apoptose.

(03/2011), phase II, Etats-Unis
Memantine (Ebixa) tMemantine est un médicament Alzeimer, inhibiteur des récepteurs NMDA. Un cachet de 10 mg, 2 fois par jour.
-glioblastome récurren

(03/2011) phase I, Etats-Unis
XL 765XL 765 est un inhibiteur de PI3K et mTor

03/2011) phase I, Etats-Unis
MK-4827 +Temodal-glioblastome nouvellement diagnostiqué.MK-4827 (Merck) est un inhibiteur PARP.

(11/2010), Etats-Unis , phase II,
PF-04856884, (Pfizer)PF-04856884 est un antiangiogénique, inhibiteur puissant de l’angiopoiétine 2 qui participle activement à l’angiogenèse de la tumeur.

(12/2010), phase I, Canada
RO4929097
RO4929097 est un inhibiteur Notch
-gliomes malins récurrents.

(02/2011) Phase I, Etats-Unis , Duke,
Naltrexone pour améliorer le bien-être des malades après chimiothérapie et radiothérapie. Naltrexone est utilisée en toxicomanie

(05/2010) Etats-Unis., NCI, phase II, multicentrique
RO4929097 de Roche et radio-chimiothérapie de Temodal Glioblastome nouvellement diagnostiqué.RO4929097 est inhibiteur de l’enzyme secrétase gamma, et des récepteurs Notch. La voie Notch est actuellement l'objet de toutes les attentions sur le glioblastome car elle semble fondamentale.

(07/2010), Etats-Unis, NCI, phase II multicentrique randomisée
GDC-O449 avant la chirurgie ou rien Glioblastome en récidive réopérable. GDC est un inhibiteur de la voie Sonic-hérisson.

(02/2010) Etats-Unis, CNI, Phase II multicentrique, double aveugle
Radio-chimiothérapie de Temodal + placébo versus radio-chimiothérapie de Temodal + Cediranib. Cediranib ou Recentin est un antiangiogénique. On fait aussi l'essai avec Avastin
-Glioblastome nouvellement diagnostiqué.

(04/2010) Etats-Unis., phase II, Dana Farber, Duke, Henry Ford,
PF-00299804, pan-ERBB inhibiteur. PF00299804 est un inhibiteur puissant du type sauvage ERBB2 et de la forme ERBB2 mutée T790M résistante.
- Glioblastome en récidive Médicament oral journalier

(07/2010) Allemagne, Heidelberg, phase II randomisée,
Boost de 6 fois 3 grays soit 18 grays avec ions carbone + radio-chimiothérapie de Temodal de 50 grays, versus radio-chimiothérapie classique en 25 jours à 2 grays + 5 boosts de proton de 2 grays. Tirage au sort entre ions carbone+ radio-chimio de Temodal et traitement standard
-Glioblastome nouvellement diagnostiqué

(02/2010) Etats-Unis , MD Anderson, Phase II randomisée,
Avastin standard 10 mg/kg tous les 15 jours, versus basse dose Avastin 5 mg/kg toutes les 3 semaines + CCNU .Phase randomisée entre Avastin standard et Avastin basse dose+CCNU
-Glioblastome en récidive

(06/2009) France, Europe, Etats-Unis, phase I/II,
Dasatinib-CCNU Glioblastome en récidive. Médicaments oraux.

(06/2010) Etats-unis, NCI, I/II,
Dasatinib-Avastin contre placébo-Avastin. Essai randomisé avec groupe placébo. Avastin tous les 15 jours 10mg/kg en intra-veineuse et Dasatinib oral

(01/2010) Etats-Unis, phase Ib multicentrique,
Cediranib+Cilengitide. Cediranib (Recentin, AZD 2171) est un antiangiogénique et Cilengitide un inhibiteur d’intégrines, également antiangiogénique.Glioblastome récurrent Cediranib est un médicament oral. Cilengitide est une intra-veineuse en général 2 fois par semaine.

(05/2009) Phase I/II, Etats-Unis MD Anderson,
Dasatinib (Spycel, BMS-354825 ) et Radio-chimiothérapie standard de Temodal. D'autres essais ont lieu pour les récidives, avec CCNU, Avastin ou Tarceva. Médicament oral à ptendre chaque jour
-Glioblastome nouvellement diagnostiqué

(01/2010) Phase I/II, Etats-Unis, Université Caroline du Sud,.
Ara-C et Temodal 21/28 jours. Ara-C ou Depocyt ou Cytarabine liposomiale vise la zone sous ventriculaire SVZ, siège des précurseurs des cellules gliales, la source des tumeursGlioblastome en récidive Injection intraventriculaire par cathéter toutes les 3 à 4 semaines.

(8/2009) Phase 1, Etats-Unis
Azixa (MPC-6827) produit nouveau dérivé de la Quinazoline, inhibiteur des microtubules lors de la division cellulaire, seul ou avec la chimiothérapie de Carboplatine.
Un produit nouveau essayé actuellement sur plusieurs cancers.
-Glioblastome en récidive

(8/2009) Allemagne, Italie, Autriche, Israel et quelques petits établissements aux Etats-Unis, phase III
Novo-TTF-100A, en complément du traitement standard de radio-chimiothérapie de Temodal et Temodal 5/29 jours, suivants. Beaucoup de contraintes avec Novo TTF, crâne rasé, piles à recharger
-Glioblastome nouvellement diagnostiqué

(7/2009) France La Salpêtrière
Tirage, 3 bras, Cediranib- seul 40%, Cediranib+CNU, 40% et CCNU+Placebo, 20%. Cediranib antiangiogénique et CCNU chimiothérapie antitopoisomérase. Promoteur Astra Zeneca
-Glioblastome en progression après traitement standard

 

Page accueil