07/11/2019
GFME actualité 703
Page accueil
Suite
Actualité de la recherche scientifique 703 sur le glioblastome

Efficacité et innocuité de la radiothérapie hypofractionnée pour le traitement du glioblastome récemment diagnostiqué

Actualité 703 du 7 novembre 2019

Actualité précédente 702


Actualité suivante 703

Article original

14 octobre 2019

Auteurs : Liao G 1 , Zhao Z 2 , Yang H 1 , Li X 1, 1 Département de radio-oncologie, deuxième centre de médecine clinique, hôpital populaire de Shenzhen, université Jinan, Shenzhen, Chine. 2 Département de néphrologie, deuxième centre de médecine clinique, hôpital populaire de Shenzhen, université Jinan, Shenzhen, Chine.


Résumé :
La radiothérapie hypofractionnée (HFR) est parfois utilisée dans le traitement du glioblastome multiforme mais l’efficacité et la sécurité de la radiothérapie hypofractionnée HFR sont encore à l’étude. Le but de cette étude était de fournir un résumé complet de l’efficacité et de la sécurité de la HFR, et de comparer l’efficacité et la sécurité de la HFR et de la radiothérapie conventionnelle fractionnée dans le traitement des patients souffrant de glioblastome, sur la base de: les résultats d'essais contrôlés randomisés (ECR).

Méthodes :

Une recherche dans la littérature a été menée pour identifier les essais de phase II et III o comparant l'efficacité et l'innocuité du HFR et du CFR. La sélection des études, l'extraction des données et l'évaluation de la qualité ont été effectuées par deux chercheurs indépendants. L'analyse a été réalisée à l'aide de RevMan 5.3 et Stata 12.0.

Résultats :
16 essais de phase II et III et 4 ECR ont été inclus dans l'étude. Les participants traités avec la HRF et la rafiothérapie conventionnelle CRF avaient une survie globale (OS) comparable ainsi que la survie sans progression avec des taux similaires d’effets indésirables. Cependant, chez les participants âgés de> 70 ans, ceux qui avaient reçu un radiothérapie hypofractionnée HFR présentaient une OS plus élevée que ceux qui avaient reçu une radiothérapie conventionnelle CFR.

Conclusion :

La radiothérapie hypofractionée HFR est efficace et sans danger pour le traitement de la glioblastome. Chez les personnes âgées de> 70 ans, le traitement par HFR est supérieur à la radiothérapie conventionnelle CFR en termes de survie globale SG. Le rôle de la HFR dans le traitement du glioblastome chez les individus plus jeunes et ceux présentant de bons facteurs pronostiques nécessite des recherches plus poussées.

Mots clés : tumeurs cérébrales ; radiothérapie conventionnelle ; glioblastome ; radiothérapie hypofractionnée

Vocabulaire

Radiothérapie hypofractionnée

Technique en plein développement, la radiothérapie hypofractionnée consiste à intensifier la dose délivrée lors de chaque séance de radiothérapie, réduisant ainsi la durée totale de traitement et le nombre de séances. Ce concept repose sur le fait que les cellules cancéreuses sembleraient être plus sensibles à une dose par fraction plus élevée. Ainsi, une dose de 30 grays (Gy) délivrée en 10 fractions de 3 Gy est équivalente à 39,6 Gy délivrés par 22 fractions de 1,8 Gy.L’hypofractionnement concerne les patients atteints de cancer du sein, de la prostate, du foie, du poumon et de tumeurs intracrâniennes. Le nombre moyen de séances nécessaires passerait, selon le type de cancer, à 20, 10 voire 5 seulement, au lieu d’une trentaine avec la radiothérapie conventionnelle.Sources : Unicancer, faculté de médecine de Strasbourg.

Radiothérapie conventionnelle
Dans la radiothérapie conventionnelle, les doses de rayons à chaque séance sont les mêmes contrairement à la radiothérapie hypofractionnée ou les doses sont augmentées à chaque séance sur la précédente.

Pubmed : 31681570

Page accueil