21/01/2019
GFME actualité 678
Page accueil
Suite
Actualité de la recherche scientifique 678 sur le glioblastome

Réirradiation de patients âgés avec glioblastome récurrent possible : une expérience dans un seul centre à Munich

Actualité 678 du 21 janvier 2019

Actualité précédente 677

Actualité suivante 679

Article original

18 janvier 2019: 10.1007 / s11060-019-03101-6.

Réirradiation de patients âgés avec glioblastome récurrent possible : une expérience dans un seul centre à Munich

Auteurs : Straube C 1, 2 , Antoni S 3, 4 , Gempt J 5 , Zimmer C 6 , Meyer B 5 , Schlegel J 7 , Schmidt-Graf F 4 , Combs SE 3, 8, 9 . 1Département de radio-oncologie, Klinikum rechts der Isar, Université technique de Munich (TUM), Ismaninger Straße 22, 81675, Munich, Allemagne. Christoph.Straube@tum.de. 2 Deutsches Konsortium für Translationale Krebsforschung (DKTK), site partenaire Munich, Munich, Allemagne. Christoph.Straube@tum.de. 3 Département de radio-oncologie, Klinikum rechts der Isar, Université technique de Munich (TUM), Ismaninger Straße 22, 81675, Munich, Allemagne. 4 Département de neurologie, Klinikum rechts der Isar, Université technique de Munich (TUM), Munich, Allemagne. 5 Département de neurochirurgie, Klinikum rechts der Isar, Université technique de Munich (TUM), Munich, Allemagne. 6 Département de neuroradiologie, Klinikum rechts der Isar, Université technique de Munich (TUM), Munich, Allemagne. 7 Institut de pathologie, Département de neuropathologie, Université technique de Munich (TUM), Munich, Allemagne. 8 Deutsches Konsortium für Translationale Krebsforschung (DKTK), site partenaire Munich, Munich, Allemagne. 9 Département des sciences des rayonnements (DRS), Institut de radiothérapie innovante (HelRholtz Zentrum München, Ingolstädter Landstraße 1, 85764, Neuherberg, Allemagne).

CONTEXTE :

La ré-irradiation (Re-RT) est une option de traitement établie pour les jeunes patients atteints de glioblastome récurrent. Plusieurs rapports indiquent un faible risque d'effets secondaires ainsi qu'une bonne efficacité, ce qui donne des durées de survie médianes comprises entre 5 et 18 mois. Les patients âgés, cependant, sont sous-représentés dans les rapports sur la ré-irradiation Re-RT. Même chez les personnes âgées, avec la radiochimiothérapie concomitante et la chimiothérapie adjuvante, les temps de survie sans progression approchent maintenant de 6 mois ou même plus.

MÉTHODES :

Nous rapportons le cas de 25 patients âgés d'au moins 65 ans traités par ré-irradiation Re-RT pour un glioblastome récurrent. Nous avons analysé les dossiers des patients concernant les schémas thérapeutiques, les effets secondaires et les temps de survie. Les temps de survie, ainsi que les dangers, ont été calculés respectivement par la méthode de Kaplan Meier et par la méthode de régression de Cox.

RÉSULTATS :

La survie globale médiane était de 6,9 ​​mois, le traitement était bien toléré avec seulement des effets secondaires mineurs. L'utilisation de traitements systémiques ainsi que la durée de l'intervalle entre la radiothérapie de première intention et la réirradiation étaient associées à un pronostic favorable. Ce dernier est resté significatif après analyse multivariée.

CONCLUSION :

La ré-irradiation, Ré-RT des patients âgés atteints de glioblastome récurrent ne doit pas être refusée en fonction de l'âge, car le traitement est sans danger et donne des temps de survie comparables à ceux des patients plus jeunes. Lorsque l'on conseille des patients âgés atteints de glioblastome récidivants, la longueur de l'intervalle depuis la radiothérapie de première intention doit être considérée comme un facteur pronostique et une option de traitement systémique supplémentaire doit être envisagée.



Pubmed : 30659523

Mots clés :
Les personnes âgées, Glioblastome, La survie globale, Ré-irradiation, Glioblastome récurrent

Vocabulaire

Page accueil