13/12/2017
GFME, espoirs
Accueil
Suite
Cotara, anticorps radioactif de Peregrine



Les anticorps

Les essais cliniques en phase III
Le médicament est comparé au "gold standard", le traitement classique jugé le plus efficace, actuellement, la Temozolomide. Le patient doit être informé qu'il participe à un essai, signe un document qui confirme son accord. Il peut y renoncer à tout moment et revenir au traitement classique.

Cotara prometteur selon le fabricant
LOS ANGELES, Oct 18 (Reuters)
Les résultats Intermédiaires d'un essai à mi étape d'un médicament expérimental Cotara développé par Peregrine pharmaceuticals Inc (PPHM.O) montre que les malades vivent approximativement 3 fois 1/2 plus longtemps qu'attendu s'ils n'avaient pas été traités selon la compagnie Peregrine.
Peregrine a déclaré que les 14 premiers malades de l'essai ont vécu en moyenne 86 semaines, ce qui se compare favorablement à la survie moyenne approximative de 24 semaines pour les malades dont la tumeur progresse ou récidive.
"C'est extrêmement encourageant", déclare Joseph Shan, Directeur des essais cliniques chez Peregrine à l'agence Reuters lors d'un entretien téléphonique. Joseph Shan a précisé que 2 malades traités dans un essai précédent avec Cotara, sont toujours vivants 9 ans plus tard. L'essai courant est supposé inscrire jusqu'à 40 malades avec glioblastome, la forme la plus commune et mortelle des cancers de cerveau qui récidive après le traitement standard suivant.

La nouvelle Publication Scientifique met en valeur la survie à long terme des malades avec glioblastome en récidive sous Cotara de Peregrine, anticorps radioactif.
Information GFME n° 292
A lire sur le site

Un anticorps radioactif en phase III
Les laboratoires pharmaceutiques Peregrine annoncent depuis leur siège en Californie le 24/2/2003 avoir reçu l'approbation de l'Office de contrôle pharmaceutique et alimentaire Américain (FDA) pour commencer une phase III d'essais cliniques sur le glioblastome et le comparer au standard actuel le plus efficace, la Temozolomide. La phase II avait été autorisée le 10/10/2001. Cotara a reçu l'approbation de médicament orphelin pour l'Europe, plusieurs français pourraient participer à cet essai.

La Thérapie de Nécrose de Tumeur (TNT)
Cotara est la première Thérapie de Nécrose de Tumeur de la société (TNT) qui vise à cibler directement les régions tumorales par des anticorps et un produit radioactif. Les tumeurs croissantes contiennent une proportion importante de cellules mourantes ou mortes en plus des nombreuses cellules cancéreuses viables. Ces cellules mortes ou mourantes résultent de la formation incomplète des vaisseaux sanguins de la tumeur et d'une réponse immunitaire affaiblie des cellules. Les anticorps TNT se lient aux antigènes présents à la surface des cellules et pénètrent dans la cellule tumorale. Les études cliniques ont démontré que les anticorps TNT ne pénétraient pas dans les cellules normales avec une membrane cellulaire intacte. TNT est très spécifique au tissu tumoral nécrotique.
Avec cette haute spécificité de TNT pour les cellules tumorales nécrotiques, les anticorps TNT deviennent des molécules de livraison excellentes pour une large variété d'agents meurtriers anti-cancers. La technologie TNT a été utilisée pour délivrer plusieurs agents meurtriers tels qu'isotopes radioactifs, cytokines, chimiokines et liposomes aux tumeurs solides.

Au sujet du Glioblastome Multiforme
Le Glioblastome Multiforme est un cancer de grade IV très agressif et presque universellement fatal. Le glioblastome a toujours été un problème clinique difficile. La récidive se produit généralement dans 80% des malades dans le délai de 6-12 mois après la résection. Les traitements n'ont qu'une intention palliative. Depuis l'approbation de la Temozolomide pour l'astrocytome anaplastique réfractaire en 1999, l'usage de la Temozolomide s'est étendu au glioblastome. Cependant, les données randomisées et non randomisées des essais cliniques montrent une efficacité clinique modeste pour la Temozolomide (temps médian avant progression de 11-17 semaines et un temps de la survie médian de 21-28 semaines). De nouvelles thérapies pour glioblastomes sont exigées désespérément par les patients et le personnel soignant.

Les résultats de la Phase II
Elle a été réalisée sur des patients avec des gliomes malins, glioblastomes ou astrocytomes anaplasiques récemment diagnostiqués dans neuf centres Américains. L'objectif de l'étude était de déterminer l'efficacité et le temps médian de progression de la tumeur. Les statistiques ont inclus les temps de survie, le taux de réponse et la sécurité. Les malades ont reçu Cotara sur une durée de 48 heures, par infusion directe directe dans la tumeur, par deux sondes interstitielles. Une seconde administration a eu lieu 9 semaines plus tard. Sur les 13 malades qui ont reçu une dose totale entre 1.5 et 2.5 mci/cc (la dose retenue pour la phase III) le temps médian à progression (MTTP) était de 16,9 semaines et temps de la survie médian (MST) de 44.3 semaines. Bien qu'aucune comparaison avec un autre traitement n'ait été réalisé, ces données préliminaires suggèrent que Cotara a une chance d'améliorer la survie comparée aux résultats accomplis avec la Temozolomide. Des 28 malades avec glioblastome qui ont reçu un traitement Cotara, 6 ont survécu plus d'un an. 4 malades sont toujours vivants après respectivement 89, 100, 151 et 165 semaines. Les résultats intérimaires des 29 malades montrent un MTTP total de 13.9 semaines et un MST de 26.7 semaines.

Le principe thérapeutique
Cotara est un anticorps monoclonal radioactif qui s'accroche au cellules nécrotiques des tumeurs pour émettre un bêta-rayonnement et tuer les tumeurs de l'intérieur. À la différence des traitements traditionnels tels que la chimiothérapie, les études pré-cliniques ont montré que TNT est plus efficace lorsque la nécrose se développe en taille. La drogue est bien tolérée par les patients recevant le traitement.

Statut rapide
La désignation du statut rapide de voie est l'itinéraire le plus rapide pour obtenir l'approbation. Ce processus est prévu pour faciliter le développement et pour juger rapidement les traitements qui offrent des possibilités intéressantes de satisfaire des besoins médicaux de maladies sérieuses ou représentant un danger pour la vie. Les applications rapides de drogue de voie sont passées en revue en six mois, avec une interaction étroite entre le laboratoire pharmaceutique et la FDA.
Le glioblastome. Le cancer de cerveau est celui qui a la croissance la plus rapide et est une des formes les plus mortelles de cancer. Aux États-Unis, sur les 35.500 nouvelles tumeurs primaires de cerveau diagnostiqués, il y a 8.000 glioblastomes (23%), qui sont très rarement guérissables avec les thérapies disponibles. Dans des études cliniques et pré-cliniques, on essaie d'optimiser des technologies collatérales visant à livrer divers composés anticancéreux sélectivement à l'emplacement de tumeur sans endommager le tissu sain environnant.
Pour tous renseignements complémentaires :http://www.peregrineinc.com


Page générale