28/10/2018
GFME actualité 313
Page accueil
Suite
Actualité scientifique 313 des glioblastomes




Le curcumin exerce, in vitro, des propriétés anti-prolifératives, anti-migratrices, et anti-envahissantes contre les gliomes malins

Actualité n°313 du 25 septembre 2010

Actualité précédente 312

Actualité suivante 314

Retrouver l'article original Cancer BMC. 2010 septembre 14;10(1):491.

Auteurs : Senft C, M Polacin, M Priester, Seifert V, Kogel D, Weissenberger J., Department of Neurosurgery, Goethe-University, Schleusenweg 2-16, 60528, Frankfurt, Germany, c.senft@med.uni-frankfurt.de.


Résumé :
De nouveaux médicaments sont constamment recherchés pour améliorer la survie des malades avec gliomes malins. Le médicament idéal viserait sélectivement les cellules tumorales sans avoir des effets secondaires toxiques. Ici, nous faisons un rapport sur les propriétés anti-proliferatives, anti-migratrices, anti-envahissantes du Curcumin, un composé naturel, non-toxique observé sur 5 lignées cellulaires de glioblastome humains in vitro.

Méthodes :
Nous avons utilisé la méthode de cicatrisation des plaies en monocouche (note GFME : on crée une «blessure» dans une monocouche de cellules, et à intervalles réguliers, on mesure la migration des cellules pour réparer la plaie), la chambre de Boyden ( Note de GFME : avec la chambre de Boydenon mesure la capacité de migration des cellules à travers une membrane de cellulose, on compte les cellules qui sont tombées dans le puit inférieur, et on compte les cellules qui sont en train de passer la membrane). Puis nous avons mesuré dans des essais, l'augmentation, la migration et l'invasion cellulaire en l'absence ou en présence de Curcumin à plusieurs concentrations. Les niveaux du facteur de transcription phospho-STAT3, une cible potentielle de Curcumin, ont été déterminés par la méthode ELISA. Les effets subséquents sur la transcription des gènes qui règlent le cycle cellulaire ont été analysés par PCR. Les effets sur l'apoptose ont été déterminés par caspase.

Résultats :
Curcumin a inhibé la prolifération, la migration et l'invasion cellulaire dans toutes les lignes cellulaires de glioblastome. Simultanément, les niveaux de phospho-STAT3, biologiquement actifs ont été diminués et cela a correspondu avec une transcription réduite du cycle cellulaire mesurée par le gène régulateur c-Myc et le facteur de prolifération Ki-67, en montrant un mécanisme potentiel par lequel Curcumin ralentit l'augmentation de la tumeur.

Conclusions :
Curcumin fait partie, quotidiennement, de l'alimentation de millions de gens et est sans effets secondaires toxiques connus. Nos données montrent que le Curcumin a des propriétés anti-proliferatives, anti-migratrices, et anti-envahissantes contre cellules de glioblastome in vitro. Ces résultats garantissent des études in vivo pour confirmer le rôle potentiel du Curcumin dans le traitement des gliomes malins.

Pubmed : 20840775


Accueil