28/10/2018
GFME actualité 305
Page accueil
Suite
Actualité scientifique 305 des glioblastomes



Efficacité d'un inhibiteur de seconde génération de Hsp90 (NXD30001) qui réduit un modèle de glioblastome chez la souris

Actualité n°305 du 21 juillet 2010

Actualité précédente 304

Actualité suivante 306

Retrouver l'article original

H Zhu, Woolfenden S, Bronson RT, Z Jaffer, Barluenga S, Winssinger N, Rubenstein AE, Chen R, Charest A., 1Molecular Institut de la Recherches de l'Oncologie, Tufts Centre Médical. L'Université Tufts (en anglais: Tufts University) est une institution éducative de Somerville et Medford (Massachusetts), près de Boston, États-Unis.

Résumé

Le glioblastome a un pronostic pauvre. Nous savons maintenant que le récepteur du facteur de croissance épidermique (EGFR) avec la perte des gènes suppresseurs de tumeurs p16Ink4a/p19ARF et PTEN joue un rôle crucial dans la pathogenèse du glioblastome, dans les premières étapes du développement de la tumeur, puis pour soutenir la croissance de la tumeur, encourager l'infiltration et résistance modérée à thérapie.
Nous avons démontré récemment que cette combinaison génétique est suffisante pour encourager le le développement du glioblastome chez les souris adultes. Les agents thérapeutiques qui ciblent uniquement EGFR ont prouvé être plutôt inefficaces dans la thérapie du glioblastome, démontrant le besoin fondamental d'une approche thérapeutique en terme de combinaisons. Une stratégie efficace pour le blocage des chemins de signalisation multiples est l'ihibition de HSP 90 ( molecular chaperone heat shock protein 90 ). L'inhibition de Hsp90 mène à la déchéance des protéines dont beaucoup sont des agents actifs de la pathogenèse des glioblastomes.
NXD30001 est un nouvel inhibiteur de deuxième génération de Hsp90 qui démontre des paramètres pharmacocinétiques améliorés. Ici nous démontrons que NXD30001 est "in vitro" un inhibiteur fort de la croissance cellulaire du glioblastome avec sa capacité d'inhiber plusieurs cibles et de réguler la biologie du glioblastome. Nous démontrons aussi l'efficacité de NXD30001 in vivo dans un modèle de tumeur chez la souris surexprimant EGFR. Nos conclusions établissent que l'inhibiteur Hsp90 NXD30001 est une molécule thérapeutiquement plurivalente dont les actions frappent le glioblastome au coeur de ses conducteurs de tumorigenèse et représentent un raisonnement irrésistible pour son utilisation dans le traitement du glioblastome.

Pubmed : 20643786

Accueil